Un ami sur la route

Ce matin, lorsque je me suis levé, je m’étais dit qu’il n’avait rien de bien compliqué, j’avais bien regardé le chemin à suivre, la seul chose qui restait dans l’ombre c’était la route T-60, cette route devais me faire sauver plusieurs kilomètres, mais je n’avais aucun renseignent sur cette route, alors je devais attendre de la voir.

Assez rapidement j’ai pu quitté la ville de Valdivia, grosse circulation comme d’habitude, j’y suis habitué maintenant, les villes sont toute pareille, je devais juste faire plus attention, il était tôt le matin et les conducteurs le matin sont toujours un peu moins respectueux, peut être trop pressé d’aller commencer leur travail.

Mais tout c’est bien passé, je suis arrivé très vite à l’intersection de la route T-60 que je devais prendre. Je mis suis engagé, mais tout de suite l’états de la route à changé, un côté de la route était en asphalte et l’autre en cailloux, au loin je pouvais voir la poussière levé par des camions qui m’avaient doublés quelque minute auparavant, donc je savais que la route changeais en gravier et ce n’étais pas une bonne nouvelle pour moi.

Je me suis arrêté pour réfléchir à ce que je devais faire. J’avais noté un camion qui était arrêté sur le coté du chemin lorsque je m’y suis engagé et j’avais vu un homme avec une veste jaune de travailleur, je me suis donc dit qu’il connaitrais certainement la route. Je suis retourné sur mes pas et le camion était encore-là, j’ai salué l’homme et je lui est demandé comment était la route, tout de suite il ma dit “ Muy mal “ oups ! encore une mauvais nouvelle, il ma dit qu’en vélo ce serait très dangereux parce qu’il y avait de nombreux camion qui transportaient du bois, il a poursuivit en me disant que c’était mieux pour moi d’aller chercher l’autoroute 5 pour aller à ma destination final, une chose que je ne voulais pas faire, j’ai horreur de cette route. J’ai serrer la main de l’homme en le remerciant profondément de son aide.

Tout changeais pour moi, au lieu de 70 km, j’aurais à faire près de 90 km, c’est peu être pas grand chose en auto mais en vélo c’est une autre histoire. La route était quand même belle, mais après quelque minute j’ai vu qu’est-ce qui m’attendais, des côtes l’une après l’autre et grosse en plus, mais je n’avais pas le choix, je devais ne pas penser au but mais au moment présent.

Après grimpé la première je savais que ce serait difficile, mais au même moment un camion c’est arrêté à peut être 500 pieds devant moi, il arrive souvent que des chauffeurs s’arrêtent sur le bord du chemin pour soit manger ou pour téléphoné, je n’en faisais pas trop de cas. Plus que j’avançais je commençais à reconnaître le camion, c’était l’homme qui m’avais donné les renseignements sur l’autre route. Il a sorti du camion avec un grand sourire et ma dit si je voulais embarquer mon vélo dans le camion, parce qu’il allait dans la même direction que moi, je n’en croyais pas mes oreilles, j’ai dis oui tout de suite, il ma aidé pour mon vélo et nous sommes parties.

Son nom est Christian, son travail consiste à prendre des relevés de la forêt et vérifier si les camions de bois respect leur chargement. Il ma dit qu’il y avait de nombreuse côte ici et qu’il ne voulait pas me laisser dans ces côtes toutes seul, en plus très peu de vélo circule ici, donc très dangereux. Nous avons échangés sur nos vie, sur la beauté du Chile et plein d’autre chose. Avec tout cela il ma reconduit à l’intersection de la route 5, il ma fait sauvé plein de sueur et surtout des kilomètres, environ une trentaines.

Lorsque nous sommes séparés je lui dit merci milles fois et si je pouvais prendre une photo, il a dit oui mais a une condition, avec mon vélo qui je crois l’impressionnait pas mal. Nous nous sommes envoyés la mains simplement et je me suis dirigé vers la route 5, heureux car je savais que je n’étais qu’à 30 km de la ville “ La Union” ou je suis ce soir.

Je suis toujours reconnaissant de la gentillesse d’un geste, ça en dit beaucoup sur ce que tu es comme personne.

Ce soir je suis dans cette ville en sécurité et cela c’est peut être à cause de mon nouvelle ami….Christian.

🙏🏻

IMG_9586.jpeg
Rémi tremblayCommentaire