Mon état d'esprit

C’est très étrange qu’est-ce qui ce produit dans ta tête lorsque tu te trouve sur le côté d’une route à faire du vélo, il y a un tas de chose qui te passe dans la tête. Au début comme je les déjà dit sur une autre page, j’étais très nerveux, nerveux sur le fait de prendre mon vélo, de la route à prendre, du temps qu’il allait faire, des autos qui passe très près de toi, des énormes côtes etc etc, maintenant c’est le calme plat.

Hier lorsque j’ai pris le chemin de Villarrica vers Licanray disons que ce n’était pas une route à vélo, deux voies, énorme circulation, les autos qui te passe tout près, quelque côtes à montés et en plus un peu de pluie, tout pour compliquer ta vie. Mais encore une fois le calme plat, malgré tout ce qui ce passais, je ne sais pas pourquoi mais ton état d’esprit reste très calme, seul préoccupation ( si préoccupation il y a ) c’est tes coups de pédales et tes changements de vitesse, c’est tout.

'J’avais beau monté une côté très abrupte, avant je m’aurais dit; “ pas une autre côte “ mais maintenant la seul chose qui me passait dans l’esprit, c’était le plaisir total que j’avais à pédaler dans cette côte. J’aimais la lenteur de mes gestes, de chaque coup pédales, de ma respiration qui était très régulière, arrivé en haut les jambes un peu gonflé du à l’effort, je souriais, pas de l’effort que j’avais mis à grimper cette côte, mais du plaisir profond de me sentir vivant, c’est cela j’ai trouvé, de te sentir vivant. Je me suis jamais senti aussi vivant que maintenant.

Sur ma route, j’ai rencontre deux gas en vélo, l’un faisait à peine d’arriver et l’autre était parti depuis deux ans en vélo. Nous avons parlé de toute sorte de choses, du plaisir que nous avions sur notre vélo, de la beauté du chili et je lui est demandé si il avait une idée quant est-ce que son voyage allait s’arrêter; je ne sais pas qu’il ma dit et il a rajouté quand je serai fatigué je suppose, j’ai adoré cette réponse. J’ai trouvé ça très drôle comme réponse, de quelqu’un qui venait de pédaler depuis deux ans.

C’est cela le vélo, ton était d’esprit n’a aucune préoccupation que de faire du vélo, tu ne vois pas la fin et tu a oublié le commencement.

🙏🏻

Rémi tremblayCommentaire