Mon monde

Quel belle avant-midi pour marché, le ciel (pas comme sur la photo ) était d’un bleu éclatant, la neige elle était comme du nuage, j’aurais eu envie d’y jouer comme lorsque j’étais jeune.

Tout cela pour moi. Aussi loin que je pouvais regarder je ne voyais personne, seul le bruit lointains d’une scie à chaîne brisait ce silence.

En plein milieu du champ je me suis mis en penser à tout ceux qui n’avait pas la chance que j’avais, comme tout ces hommes et femme en Inde qui ne voient que de la saleté et des déchets, tout ces enfants qui n’ont que pour terrain de jeux, un coin de rue .

Je sais qu’il ne faut sans doute pas penser comme ça, parce que la vie est fait comme elle est fait, je ne peu rien n’y changer. Mais je me sent tellement choyé d’être venu au monde ici.


ENTRAINEMENT

Aujourd’hui j’ai commencé un petit entrainement sur le vélo stationnaire de mon frère. Ça fait du bien de retourner sur le vélo, j’aimerais si tout va bien me rendre d’ici mon départ vers le chili à 50 km par jours, comme cela je serai sans doute bien préparé pour mon voyage.

Encore merci à mon frère de me laisser tout d’abord “squatter” chez eux et utiliser son vélo. C’est lorsque quelqu’un n’a rien dans la vie que le moindre petit geste deviens tellement important. Moi ce n’est pas ce que je reçois qui est important mais le fait que la personne puisse y penser en tout bonté, faire quelque chose qui viens du coeur, moi ça faut une fortune.

Marche en nature